Redécouvrir un synthétiseur vintage Roland XP-50

Many of us talk about vintage synths. Sometimes without ever having lived, breathed and made music with them. In this article G.W. Childs shares his experience with his aged, but loved, Roland XP-50.  

Alors que le retour complet du millésime est dans plus de bat son plein, dans la musique électronique, il agite une curiosité récente en moi, qui menait une longue route du souvenir, je ne l'avais pas prévu. Récemment, je l'ai enlevé mon vieux Roland XP-50 de son étui ans que je me souviens encore de l'achat à Honolulu il ya des années. La vieille affaire sent encore toujours comme le club à l'intérieur. Et, dans cet article, Id tiens à vous dire un peu plus sur ce qui fait de spécial pour moi. Et, pourquoi il était mon principal cheval de bataille depuis des années!

XP-50

Le Roland des années 90

Il ya des années, Roland était au sommet de la piscine, mais il y avait des concurrents qui ont été grandement les poussant autour de ce temps. L'entraînement principal, il semblait entre toutes les sociétés, était de créer des claviers des postes de travail ou rack dispositifs qui pourraient couvrir un large éventail de la musique avec très détaillé, et large allant des correctifs internes. Ces patchs, sauf si vous aviez un ordinateur avec un éditeur de patch décent, étaient les grands prix pour beaucoup d'entre nous à l'époque. Roland a toujours fourni de grandes banques de sons à droite de la porte, et ils ne pas arrêter avec la série XP / JV. Quel était si excitant, à l'époque de toute façon, était que vous pourriez acheter banques de sons supplémentaires, qui ont été spécialisés à certains genres de musique, ou tout simplement dédiés à un type particulier d'arrangement, ou un instrument.

Je l'avais acheté la mine dans l'espoir de mettre fin à une beuverie de 7 ans qui me avait tiré à travers quatre postes militaires, quelques rétrogradations, et une mauvaise réputation que le garçon peloton du parti. Craignant pour ma carrière, et désireux de revenir à la musique, je l'avais ramassé le XP-50 près de l'époque de sa sortie, un tiers, d'un gars whod que récemment acheté lui-même. Il était mon espoir que je pouvais trouver une sorte de libération pendant un moment difficile dans ma vie, à travers la musique, comme l'armée américaine, à l'époque, ne pouvait me proposer une autre bouteille.

Qu'est-ce que sur les fonctionnalités?

Le grand point de vente pour moi était le séquenceur interne, qui était presque identique au séquenceur phare, du temps, le MC-50 MkII, qui je ne pourrais pas vraiment se permettre, et wouldve avait tove acheté beaucoup plus de vitesse pour pouvoir vraiment en faire usage. Le XP-50 a également travaillé entièrement hors de la bibliothèque de la série Roland JV, qui était vraiment déjà célèbre du JV-1080. Ce dernier étant un synthé base trouvés dans les racks de quasiment toute compositeur de télévision, films, publicités, et des musiciens de studio pendant ce temps.

"The big selling point for me was the internal sequencer, which was almost identical to the flagship sequencer, of the time, the MC-50 MkII."

Je omis de mentionner à ce stade que Id grandi avec Roland, avant l'enrôlement et avait possédé un S-550, D-50, un W-30, D-20, et un TR-707. Donc, assis à séquencer une chanson sur le XP-50 pour la première fois senti comme à la maison dans un pays lointain où je ne connaissais personne. Je passais beaucoup de nuits seul réapprendre le séquenceur, et d'essayer aussi fort que je le pouvais pour répandre l'arrangement doucement à travers les 64 notes de polyphonie, partagée par tous les 16 parties multi-timbre. Qui, était pas vraiment difficile à faire. Vous venez d'avoir à regarder vraiment hyper hi-hats, comme ils le feraient manger que jusqu'à la polyphonie. Je tendance à substituer le retard interne, comme un écho secondaire pour les chapeaux, qui ont fourni la rapidité nécessaire pour le type de musique industrielle, je jouais à l'époque.

Là où je suis particulièrement excité, et ce fut le point de vente final, était la fonctionnalité de chaînage de la chanson, une caractéristique qu'elle partage avec son cousin éloigné, le MC-50 MKII. Le XP-50 pourrait jouer toute votre jeu, d'une chanson à l'aide d'une technique de charge de disque spécial qui ne serait pas inhiber la fonctionnalité du synthé interne. Et, je ne ai vraiment plan pour jouer en live. Et, je l'ai vraiment!

XP-50

Jouer en direct avec Roland

Après un an d'écriture, assis dans une pièce sombre, dessécher, et la transpiration ... beaucoup! Dans les collines de Honolulu, il était maintenant temps pour moi de jouer mon premier set. Et, il est allé beaucoup plus en douceur que vous avez pensé. La fonction Song Chain je l'avais misé tout mon spectacle autour était maintenant sur le point d'être utilisé. À ce stade, je travaillais avec un groupe froid de gars qui avaient beaucoup de talent, et viendrait plus tard pour former mon groupe de longue date, avec son partenaire encore, Jay Tye. Les deux d'entre nous reste que des sols

Merci à la façon dont Roland avait mis en place son interface multi-timbre, dans le XP-50 affichage numérique, il était vraiment facile pour moi de passer entre les différentes parties, et prendre en charge, pour ce que le séquenceur jouait, qui est toujours quelque chose Ive aimé faire. Parfois, je me sens comme jouer une partie synthé, parfois cordes. Le XP-50 m'a donné toutes les parties au sein de ma chanson, juste là au bout de mes doigts, et pour le moment, la navigation était génial.

"Many people asked if we were using backing tracks, off of a DAT"

Après notre premier concert, beaucoup de gens ont demandé si nous utilisions playbacks, hors d'un DAT, qui est une pratique extrêmement courante. Je suis fier de dire que nous ne l'avons pas. Nous étions tous en direct MIDI. Qui, na pas vraiment dire beaucoup pour beaucoup. Mais, cela signifiait quelque chose pour moi, à l'époque. Mal fierté de ballot, je suppose.

Qu'en est-il des sons?

En regardant en arrière, je me trouve toujours en utilisant des patchs qui Id porté sur l'application Redmaticas avec passeur d'échantillons, il ya des années, avant la désintégration mystérieuse Companys dans le néant. Et, Im heureux de signaler que les chaînes de film, pièce C: 145, je crois, a fait le port plus bien dans le format Raisons NN-XT. Et, je même fait un assez cool correctif Ableton Sampler avec les mêmes fichiers audio ... la cartographie de vitesse, à la place! Ce fut un patch je ai utilisé sur presque toutes les chansons, comme je l'ai aimé la façon dont ils ont sonné vrai. Ceux et la série K Kurzweil Batman Cordes, vraiment secoué mon monde.

Mais, il a fait beaucoup plus. L'expansion JV-XP danse était, et peut-être encore, une très recherché après l'expansion, car il avait quelques plaques de base, et des kits de batterie que beaucoup de producteurs, en particulier dans le genre Hip-Hop utilisé.

XP-50

L'expansion Vintage avait aussi quelques correctifs tueuses Mellotron, pour inclure le hante Mellotron Choir.

Le Futur?

Maintenant que Ive tiré en arrière, je prévois de l'utiliser. Eh bien, si je peux obtenir l'écran fonctionne à nouveau! Son pédalé, et montre certainement des signes de son âge. Mais, comme je l'ai mentionné auparavant, il est venu à moi pendant un temps où je vraiment besoin d'un communiqué, et une évasion. Et, il n'a jamais sauté un battement. Merci pour un bon travail sur celui-ci, Roland. Il a travaillé comme annoncé.

Avantages:

Moins:

Prix:

En savoir plus sur la synthèse ici.

Sound Designer, Musician, Author... G.W. Childs has worn many hats. Beginning in the U.S. Army back in 1991, at the age of 18, G.W. began learning electronics, communications and then ultimately audio and video editing from the Department of Defense. Upon leaving the military G.W. went on to work for many exciting companies like Lu... Read More

Discussion

rovethegroove
I had an XP-60 myself. It seemed like everything just fell into place with that synth. One of two big regrets I have in my life was selling it. The other was selling my WavestationEX.
3PO
Wow.. my first synth was the XP50. I had no Idea what I was buying, but I had found it esthetically pleasing and like the sounds as well. I managed to import 127 of my favorite JV sounds in the user bank. Sadly I sold it.
:(
Steven behr
I still have and the XP50 and use it in my recording studio and one thing that I changed is the floppy drive to a emulator USB. You can find it at https://www.floppyemulator.com/products/flexidrivemv-usb/

Now this is fantastic, you can use the USB that is been given to you with the package, up to 4 GB thats 2500 floppies. I can tell you XP50 has been revamped 4 years and still kicks ass everytime. Using an external Midi sound controller thats makes sounds like to no end.

There will be in the future a remote/network connection so you can use it on the internet or various computer/s.

The only draw back is that apart drom the XP 80, it doesnt have a click-out. You need an external rhythm machine and use the cowbell and
Icebergbass
Though this is an old article I really enjoyed reading the experience; I still have my XP-50, bought new when it was released and it's been my main keyboard ever since; unfortunately, now, it became unusable as the display stays lit but no characters, no sound; I have new keyboards, but, if it's worth it I'll get the XP fixed or keep an eye on a used motherboard for sale as I'm, not planning on selling it; great keyboard, indeed!

Want to join the discussion?

Create an account or login to get started!